21 août, 2010

Fréquenter quotidiennement la Parole

Classé dans : Tous appelés à  la sainteté — senalaetitia @ 11:58

Bien chers frères et soeurs dans le Christ,

J’avais été très peinée de rencontrer une soeur en Christ qui a quitté l’Eglise catholique, bien que sa foi soit toujours la foi catholique, entre autres motifs à cause du fait que selon elle « les catholiques ne lisent pas assez la Bible ». Je ne comprends pas comment on peut faire ce raisonnement : les catholiques ne lisent pas assez la Bible, je vais me faire protestante, surtout si on garde une foi catholique… on peut être blessé de voir que la Parole n’est pas assez méditée par les fidèles, mais se sachant soi-même fidèle, je crois que la chose la plus sensée à faire n’est pas de déserter le navire mais de se ressaisir soi-même avec la grâce de Dieu et d’exhorter ses frères, de les encourager… nous avons besoin de nous encourager mutuellement sur le chemin de la sainteté. C’est vrai que le Maître tarde et c’est vite fait de tomber dans la dérive, se mettant à s’enivrer et à frapper les serviteurs au lieu de demeurer fidèle aux instructions du Maître. Il peut arriver à n’importe qui de ressentir de la lassitude et de céder à la tentation de l’abandon. Mais quand on voit nos frères entrer ainsi en tentation, qu’est-ce qui est charitable ? les encourager ou les abandonner à la dérive. Or « au soir de cette vie nous serons jugés sur l’amour », ce pur amour qu’on appelle aussi charité.

Voilà un peu ce qui me motive à écrire cet article pour nous encourager à fréquenter souvent la Parole. C’est vrai, « lectio divina » est un terme assez savant qui peut donner l’impression d’un exercice réservé à une certaine catégorie de personnes, en particulier les prêtres et les religieux… Mais en vérité il n’en est pas ainsi ! La lectio divina, c’est pour tout le monde. Le terme peut paraître pompeux mais la réalité est très simple, je vous l’assure. Il s’agit tout simplement de venir souvent à la rencontre de Dieu dans l’Ecriture.

Voyez, quand on aime quelqu’un, on a le désir d’apprendre à mieux le connaître, savoir ce qu’il aime pour pouvoir le lui offrir, et simplement on aime entrer en relation avec lui dans de simples échanges de paroles… et bien, nous, chrétiens, nous aimons Dieu qui s’est révélé Père et qui, dans le Fils, nous a manifesté son « trop grand amour » pour nous, amour qui se manifeste encore par l’Esprit Saint, « premier don fait au croyant »… Et nous, au baptême, nous Lui avons aussi dit que nous L’aimons, que nous L’avons reconnu pour notre Dieu et Père et que nous voulons être pour Lui des fils bien-aimés en imitant l’Unique-Engendré qui a toute sa faveur soutenus par le don qu’il nous fait du Saint Esprit…

Dès lors, il y a une relation d’amour entre Dieu et nous. Nous Lui parlons et L’écoutons dans l’oraison. La lectio divina, comme l’oraison, est un moyen d’entretenir notre relation avec notre Dieu. Là, en ouvrant la Bible, on se trouve face à sa Parole, une « Parole qui ne passera pas » même quand le ciel et la terre seront passés -selon les paroles du Verbe Incarné Lui-même. Donc la Parole de Dieu, bien qu’ancienne est éternellement nouvelle. D’ailleurs, on du Christ qu’il est « Beauté ancienne et toujours nouvelle » (je crois que c’est Saint Augustin qui parle comme ça). Donc Dieu nous parle par l’Ecriture Sainte. Appelons donc la lectio divina « rencontre avec Dieu » si ça peut nous aider à la pratiquer. Mais aimons venir à la rencontre de Dieu dans la Parole. Il nous y attend, ne manquons pas ce rendez-vous. Comment vivre de la vie du Christ si on ne la contemple pas régulièrement pour s’en imprégner !? Comment faire ce qui plaît à Dieu si on ne L’écoute pas nous le révéler. Comment enfin aimer quelqu’un qu’on ne connaît pas !? Dans l’Ecriture Sainte, Dieu nous révèle qui il est, ce qu’il aime, son amour pour nous… Fréquentons donc régulièrement la Parole. Pas une heure par jour comme un exercice mais selon ses moyens avec un grand élan du coeur, avec amour, avec un désir sincère de rencontrer ce Dieu caché, qui se cache pour se laisser trouver par tous ceux qui Le cherchent avec amour, car ce Dieu est un Dieu d’amour.

Fréquenter la Parole, comme prier n’est pas juste un « exercice de piété » encouragé par l’Eglise mais bien au-delà de ça, c’est une réponse de l’amour à l’Amour…

Dans la charité du Christ,

+

Laisser un commentaire

ESPACE MOUFLIH |
ochou |
judaica/shabbat/Produits juif |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Groupe Ados de l'ADS d'Orbe
| a la reconquete
| Domine ut videam