16 août, 2010

Août, mois du Coeur immaculé de Marie

Classé dans : Eglise,Tous appelés à  la sainteté — senalaetitia @ 17:10

Bonjour,

Ce mois-ce, prions spécialement pour l’Eglise, comme la Vierge est son image… pour que le Coeur de l’Eglise soit comme celui de la Sainte Vierge afin que tous puissent y contempler la gloire de notre Dieu, son infinie miséricorde, l’amour du Christ qui s’est livrée jusqu’à la mort… et glorifier l’Esprit Saint qui opère toute sanctification…

[Cet article a été conçu à partir d'un échange entre deux soeurs -pas selon la chair mais selon l'Esprit, je veux dire deux soeurs dans le Christ]

Et oui ! On voit à travers une eau pure mais à travers une eau boueuse, on ne voit rien ! Si on est comme une eau pure et que Dieu habite en nous, tout le monde verra Dieu. Sainte Thérèse d’Avila prenait la comparaison du Cristal : il reflète bien la Lumière. Mais les âmes en état de péché mortel, elle disait que c’était comme si on avait mis un voile noir sur le cristal alors la Lumière brille toujours autant mais le cristal recouvert d’un voile sombre est inapte à la refléter… c’est à dire que ce n’est pas de la faute de Dieu, Dieu brille toujours autant…
Moi, j’aime la comparaison de l’eau parce que la texture de l’eau, il me semble, donne une belle image de l’union d’un corps avec un esprit. Si Dieu est dans l’âme, comparée à cette source d’eau, en se penchant au dessus de l’âme, on ne voit qu’un corps liquide (l’eau) et Dieu est « fondu » dedans, de même que l’âme est fondue en Dieu… ça fait un. Si l’eau est très pure, en se penchant sur une telle âme, c’est Dieu qu’on voit… son Esprit prend corps en l’âme… l’âme est effacée, elle est toute limpide. Mais c’est sa texture à elle qui donne corps à son Dieu. C’est beau. C’est comme ça que le Christ, qui n’a pris chair qu’une seule fois dans le sien de la Vierge, prend chair encore et encore dans le sein des âmes vierges…
Je trouve qu’avec le cristal -qui pourtant est l’image la plus appropriée pour illustrer ce que Sainte Thérèse voulait illustrer- on ne voit pas aussi bien l’union (Sainte Thérèse ne voulait d’ailleurs pas illustrer l’union et ce n’est pas une critique que je lui fait !)… ceci dit, je trouve que l’eau illustre à la fois cette idée que l’âme reflète son Dieu, diffuse son image, tout en y associant l’idée d’union à Dieu…

Bref, en regardant le Coeur immaculé de Marie, en demandant sa prière et la grâce de Dieu, on peut obtenir d’avoir aussi un coeur immaculé (non dès la conception pour nous qui sommes nés pécheurs, mais rendu tel par la grâce de Dieu)… et comme on le sait « si l’intérieur est pur, l’extérieur aussi sera pur » et il convient de purifier d’abord l’intérieur et ainsi toute la coupe sera pure (c’est ce que dit le Seigneur aux pharisiens). Alors, si notre coeur est pur, nous comprenons que toute l’âme le sera et avec elle tout le corps… et si les consacrés qui sont le coeur de l’Eglise sont ainsi, tout le Corps du Christ le devient… voilà pourquoi cette prière me tient à coeur…
Enfin, c’est un jeu intéressant d’honorer chaque mois ce qui est mis à l’honneur -comme le mois précédent, le Précieux Sang. On pourrait s’unir pour le faire à plusieurs !? Je crois d’ailleurs que c’est un « jeu » auquel on peut gagner gros ! Et plus gros encore si on est en communion de coeur et de prières.
En tout cas, profitons ce mois-ci pour nous confier au Coeur de notre sainte Mère. C’est elle l’épouse parfaite du Saint Esprit, la première en chemin… Dieu ne peut rien lui refuser à cause de son Coeur immaculé -source de sa grande humilité, sa confiante parfaite, sa fidélité parfaite etc… (c’est le péché qui nous a coupé de ces perfections). C’est certain qu’à la prendre pour Mère et Maîtresse on parvient vite à devenir un disciple selon le Coeur du Seigneur… comme notre Mère… saints, source de sainteté pour le Corps du Christ, qui n’est autre que l’Eglise et au final, qui n’est autre que chacun de nous.
On se plaint que l’Eglise n’est pas sainte… or l’Eglise s’est nous ! Sanctifions-nous dans le Sang du Christ, secourus par l’Esprit Saint, avec un ardent désir de devenir saints comme notre Père est saint -selon sa sainte volonté d’ailleurs- prenant exemple sur notre Sainte Mère conçue sans péché et sur les saints qui sont déjà parvenus à la gloire du Ciel… si on le fait tous, le Corps du Christ sera éclatant de sainteté… l’Eglise sera exaltée… elle manifestera la gloire de son Epoux pour la plus haute gloire de Dieu et le salut des âmes !
Nous voulons sauver les âmes, nous voulons les faire parvenir à la sainteté. Pas de meilleure prédication que celle-ci : devenir nous-mêmes des saints en vivant de la vie de Notre Seigneur, en étant parfaitement unis dans son Esprit d’amour, en vivant fidèlement les engagements de notre baptême, en nous rappelant que nous sommes enfants de Dieu le Père, et enfin, en regardant l’exemple de notre Mère immaculée et en demandant sa puissante intercession !
Ai-je menti !?
Allons-y, courons vers la sainteté ! et en courant, on entraîne tout le monde avec nous. on a qu’à courir joyeusement et remplis d’amour… tout le monde aime l’amour et la joie ! ils suivront !

Ô, ma soeur, je rend vraiment grâce à Dieu pour la grâce de l’adoption filiale qui nous fait tous enfants d’un même Père. C’est vraiment beau. Et en ce moment, je trouve vraiment que nous sommes beaux en Eglise autour du Seigneur et je nous veux parfaits dans l’unité, parfaits dans la charité comme cela plaît tant à notre Maître… je suis, en ce moment, ravie de bonheur. du coup, je le partage ! Et j’ai jeté mon dévolu sur toi ! Alors, tu l’acceptes mon partage, tu le prends, et tu cours avec moi pour le répandre ? ça ne doit pas être si compliquée à faire, et je crois qu’il suffit de se laisser entraîner par l’Esprit, de s’abandonner entièrement, de se livrer à l’amour, comme notre Maître et avec Lui, et par Lui et en Lui. quand il se laisse livrer aux bourreaux, en fait, voilà ce qu’il fait : « ma vie, nul ne me l’enlève mais je la donne de moi-même »… il se livre Lui-même, mais pas aux bourreaux en vérité ! En vérité, c’est à l’amour qu’il se livre, c’est sa Passion, l’amour… et on le comprend quand on se rappelle que Dieu est amour. Alors, tu cours avec moi ? On se livre à l’Amour avec Jésus !?
Dis seulement oui ! On verra plus tard comment faire c’est comme ça qu’a fait la Sainte Vierge : elle a dit oui et c’est au fur et à mesure qu’elle a su exactement ce dont il s’agissait. c’est simple comme ça ! d’ailleurs, Dieu est simple. c’est pour cela qu’il aime les coeurs simples…

dans l’Amour invincible de Notre Seigneur,

Laisser un commentaire

ESPACE MOUFLIH |
ochou |
judaica/shabbat/Produits juif |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Groupe Ados de l'ADS d'Orbe
| a la reconquete
| Domine ut videam