26 mai, 2010

Mystères glorieux

Classé dans : Méditations — senalaetitia @ 22:48

La Résurrection

FDM : la foi vive

Prions pour les prêtres afin qu’ils puissent annoncer joyeusement la Bonne Nouvelle sans aucune compromission craintive, car il n’est aucune confusion pour ceux qui mettent leur foi dans le Seigneur. Que leur foi soit toujours très ardente, dès lors que le Seigneur est ressuscité comme il l’avait dit, et qu’ils en éprouvent tant de joie qu’ils l’annoncent intégralement à tous -fidèles zélés, comme infidèles et incroyants. Que leur mission ne leur soit pas un fardeau pénible qu’ils portent en murmurant, mais un joug léger qu’ils portent avec amour et joie.

Isaïe 52, 7-8 : Qu’ils sont beaux sur la montagne, les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de la bonne nouvelle qui annonce le salut, qui dit à Sion : « Ton Dieu règne.« 
C’est la voix de tes guetteurs, ils élèvent la voix, ensemble ils poussent des cris de joie, car ils ont vu de leurs propres yeux le Seigneur qui revient à Sion.

Ainsi, leur joie témoignera de la vérité de la Parole qu’ils annoncent et donnera crédit à leur témoignage pour la foi.

L’Ascension

FDM : le désir du ciel

Ac 1, 9-11 : Sous leurs regards, il s’éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’en allait, voici que deux hommes vêtus de blancs se trouvèrent à leurs côtés ; ils leur dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à) regarder le ciel ? Ce Jésus qui, d’auprès de vous, a été enlevé au ciel viendra comme cela, de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel.« 

1 Jean 2, 28 : Oui, maintenant, demeurez en lui, petits enfants, pour que, s’il venait à paraître, nous ayons pleine assurance, et non point la honte de nous trouver loin de lui à son Avènement.

Ac 1, 12 ; 14 : Alors [...] ils s’en retournèrent à Jérusalem. [...] Tous d’un même coeur étaient assidus à la prière avec quelques femmes dont Maire mère de Jean et avec ses frères.

Comment désirer les biens d’en haut promis par Notre-Seigneur et nous préparer à les recevoir sinon en nous appliquant fidèlement à prier et à garder ses commandements afin de demeurer en Lui et Lui en nous…

Si le « désiré des collines éternelles » est monté au ciel, que nos désirs s’élèvent avec Lui car si nous gardons notre convoitise fixée sur les biens périssables, nous resterons à regarder tristement le ciel sans jamais pouvoir obtenir ses trésors.
C’est ainsi que le jeune homme riche s’éloigna fort triste, lui qui ne voulait pas abandonner les grands biens périssables qu’il possédait pour acquérir un trésor dans le ciel.
C’est ainsi que la convoitise de la chair nous prive de la béatitude du ciel : « il vous faut abandonner votre premier genre de vie et dépouiller le vieil homme, qui va se corrompant au fil de convoitises décevantes » (Ephésiens 4, 22). Si nous plaçons toute notre convoitise dans le Seigneur et ses promesses, elle se trouve alors dans des biens non périssables et nous ne risquons aucune déception : « sachez que ce n’est par rien de corruptible, argent ou or, que vous avez affranchis de la vaine conduite héritée de vos pères, mais par un sang précieux, comme d’un agneau sans reproche, discerné avant la fondation du monde et manifesté dans les derniers temps à cause de vous. Par lui, vous croyez en Dieu, qui l’a fait ressusciter des morts et lui a donné la gloire, si bien que votre foi soit en Dieu comme votre espérance. » (1 Pierre, 18-21)

La Pentecôte

FDM : les sept dons du Saint Esprit / une âme d’apôtre et le feu de la charité

Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu ? (1 Co 6, 19)

J’ai encore beaucoup à vous dire mais vous ne pouvez pas le porter à présent.
Mais quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera dans la vérité tout entière [...] Lui me glorifiera. (Jean 16, 12-14)

Aussi, ne contristons pas le Saint Esprit qui est en nous en résistant à la grâce et refusant de fuir le péché. Au contraire, puisque l’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu (Rom 8, 16), conduisons nous en enfants obéissants, rejetant toute malice, fourberie, hypocrisie, jalousies et toute sorte de médisances, désirant le lait non frelaté de la Parole (1Pierre 2, 1-7), cette parole de Dieu qui est pure vérité. Ainsi, dociles aux inspirations du Saint Esprit, nous permettons qu’en nous il glorifie le Seigneur et alors nous sommes ses témoins où que l’on soit, selon ce qui est écrit en Ac 1, 8 : Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

1 Co 12, 4-11 : Il y a, certes, diversité des dons spirituels, mais c’est le même Esprit ; diversité des ministères, mais c’est le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. A chacun la manifestation de l’Esprit est donné en vue du bien commun. A l’un c’est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit ; à tel autre un discours de science, selon le même Esprit [...]. Mais tout cela c’est l’unique et même Esprit qui l’opère, distribuant ses dons à chacune en particulier comme il l’entend.

Puissions nous demeurer unis, par la force du Saint Esprit, dans les liens de la charité afin que la diversité des charismes vécue dans l’unité témoigne de l’unité et de l’universalité de l’Eglise, miroir du Dieu unique en trois Personne, et par là même de la puissance de l’Esprit qui unit le Père et le Fils et rassemble les chrétiens en un même corps, le Corps du Christ…

L’Assomption

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Mère de la divine grâce, priez pour nous.

Rien ne retenait la Sainte vierge sur terre puisqu’elle n’a pas connu le péché… Au contraire, comblée de grâces, l’amour, la vertu etc… tout l’attirait à Dieu.
Puisque Notre-Seigneur a daigné nous faire don d’une telle mère, prenons la pour modèle de vertu afin qu’à l’heure de la mort rien ne nous retienne davantage mais qu’au contraire la foi, l’espérance et la charité, dans lesquelles nous aurons persévéré à son exemple, brisent tous les liens permettant à nos âmes de s’élever sans retard vers la Patrie.

Qu’une telle mort laisse derrière elle des bouquets de vertu, comme celle de la Sainte Vierge a laissé des bouquets de fleurs dans son tombeau, qui seront pour nos frères un témoignage encourageant à persévérer dans la foi, l’espérance et la charité.

Le Couronnement de Marie au ciel

Marie, secours des chrétiens et Reine de tous les saints, priez pour nous.

Jacques 1, 12 : Heureux homme, celui qui supporte l’épreuve ! Sa valeur une foi reconnue, il recevra la couronne de vie que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.

Seigneur, garde nous fidèles à l’enseignement de la Sainte Eglise, persévérant dans ton amour et tes justes sentiers au milieu des épreuves de cette vie, afin qu’ayant accompli parfaitement ta volonté soutenus par ta grâce, à l’exemple de Marie et à sa prière, nous puissions arriver au ciel au degré de gloire que tu nous a préparé. Amen.

Laisser un commentaire

ESPACE MOUFLIH |
ochou |
judaica/shabbat/Produits juif |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Groupe Ados de l'ADS d'Orbe
| a la reconquete
| Domine ut videam